entretien cuir
Blog, Les chaussures des hommes

L’entretien du cuire: un défit important mais réalisable

Les différents types de cuir nécessitent également des soins différents. Cependant, ce n’est pas seulement un grand défi pour les propriétaires inexpérimentés de chaussures en cuir de haute qualité, mais aussi pour les professionnels.

Les différents types de cuir

Il existe de nombreux types de cuir, qui se différencient selon l’espèce animale qui fournit le cuir, l’utilisation, le tannage et la technique de teinture. Les cuirs animaux les plus courants sont la peau de porc, la peau de vache et le cuir d’agneau, ce qui est lié au fait que l’on utilise presque exclusivement pour la production de cuir des espèces animales qui sont également élevées pour la viande.

En ce qui concerne le type de teinture du cuir, on distingue le cuir teint par recouvrement ou par pigment et le cuir teint par transparence. Ce dernier est également appelé cuir aniline et se caractérise par sa structure de surface à pores ouverts et naturelle.

Le cuir teint à cœur est de meilleure qualité en raison de sa structure plus fine, mais il est plus susceptible de se salir et de se décolorer en raison de son exposition à la lumière. Les cuirs de première qualité ont une surface lisse, non structurée et ne présentent pas ou peu de caractéristiques du cuir, comme des grains ou de petits défauts. Ils conviennent très bien pour un polissage à haute brillance, mais moins pour une structure de couleur fondamentalement nouvelle. On trouve souvent des cuirs teints dans la masse dans les segments de prix inférieurs, mais aussi dans de nombreuses marques de luxe. Comme il y a aujourd’hui une pénurie de cuirs de haute qualité, les cuirs teints de couverture sont souvent utilisés car ils sont plus faciles à dissimuler les petites imperfections.

Le cuire une qualité et un luxe

Mais le cuir aniline présente également des différences dans ce qu’on appelle la finition. Ce travail de finition effectué par les usines de cuir détermine ensuite principalement le toucher et l’apparence du cuir. Ainsi, des cuirs supposés identiques peuvent réagir différemment aux mesures de soins. Le cuir étant un produit naturel, de nombreux facteurs peuvent s’influencer mutuellement, ce qui place l’expert en entretien de chaussures devant de nouveaux défis.

Voici un test simple pour différencier un cuir top-dyed d’un cuir full-dyed : une goutte d’eau ne pénètre pas dans un cuir top-dyed, elle reste sur le cuir et roule (photo 1).

cuire entretien
Qualité du cuir avec l’eau

Dans le cas d’un cuir teinté ou à pores ouverts, une goutte d’eau pénètre lentement dans le cuir et est visible sous la forme d’une tache foncée jusqu’à ce qu’elle ait séché (photos 2 à 4).

Soins pour un meilleur confort de port

La respirabilité du cuir teint est d’environ 90 %, alors que celle du cuir teint par recouvrement n’est que de 20 % environ. Cela a bien sûr un effet sur le climat du pied et le confort de port des chaussures. Pour protéger le cuir, et donc sa respirabilité, de l’humidité et des influences mécaniques, des couches très fines de cire sont appliquées et polies à l’aide de différentes brosses et techniques. Pour les chaussures soudées de haute qualité, cette méthode élaborée est encore réalisée à la main par les cordonniers.

Articles similaires